Que faire à Rome ?
Top 10 des visites et activités + Bons plans

Visites, Attractions, Monuments & Activités

Vous recherchez que faire à Rome ? Que voir à Rome ? Notre TOP 10 regroupe toutes les activités incontournables : monuments, musées, attractions, quartiers à visiter, activités touristiques, etc. Vous trouverez aussi des bons plans pour optimiser vos visites, réserver vos billets et économiser . – Par Pauline

1. Visiter les sites de la Rome antique : Colisée, Forum, Panthéon...

  • Gratuit : Panthéon, Via Appia…
  • Payant : Colisée, Forum, Palatin… ($)

Préparez-vous à remonter le temps ! Rome est probablement la ville comptant le plus riche patrimoine archéologique au monde. La ville entière est construite sur les vestiges de son glorieux passé. Pour la petite histoire, la construction du nouveau métro dure ainsi depuis des années car la découverte de nouvelles ruines ne cesse d’interrompre les travaux !

Conseils & Infos pratiques

Les sites de la Rome Antique ne manquent pas et les passionnés d’histoire seront ravis ! Voici donc tous les sites qu’on vous conseille de visiter :

  • Colisée (payant – incontournable)

C’est LE site emblématique de la capitale italienne ! Le Colisée est le plus grand amphithéâtre jamais construit pendant l’Empire Romain. Pendant presque 500 ans, 50 000 à 75 000 spectateurs pouvaient s’y retrouver pour assister à des “spectacles” en tous genres (combats de gladiateurs, reconstitutions de batailles, exécutions, etc.). Le site est incroyablement bien conservé et peut être facilement visité. Une fois à l’intérieur du monument, il est possible de faire le tour des gradins et de découvrir des vues uniques ! La queue à l’entrée est très longue, pensez donc à réserver un billet coupe-file pour gagner du temps. On vous déconseille d’acheter un billet pour le Colisée uniquement, car pour quelques euros de plus le billet combiné vous donne également accès au Forum et au Palatin (voir ci-dessous). Sachez que les visites guidées permettent également d’éviter les files d’attente.

Prix & Réservation en français : Billet coupe-file Colisée + Forum + Palatin / Visite guidée du Colisée
Si votre visite a lieu dans moins de 5 jours : Billet coupe-file en dernière minute (prix + élevé)
 Pass multi-activités incluant le Colisée, le Forum et le Palatin (sites en français) : 
Omnia Card / Roma Pass / Pass Accès Complet

  • Forum (payant – incontournable)

Situé à proximité du Colisée, le Forum Romain est un vaste ensemble qui constituait le cœur politique, religieux et public de la Rome antique. On y trouve les vestiges de nombreux bâtiments, dont certains datent du VIIème siècle av. J.-C. ! Il faut un peu d’imagination pour visualiser ce à quoi pouvait ressembler le Forum Romain dans l’Antiquité, mais l’usure du temps donne au site un charme indéniable… Le Forum se visite en même temps que le Palatin (voir ci-dessous), et il faut prévoir plusieurs heures pour s’y balader tranquillement.

Prix & Réservation : voir le billet combiné avec le Colisée et les pass (ci-dessus)

  • Palatin (payant – incontournable)

Situé entre le Forum romain et le Circus Maximus, le Palatin est la plus centrale des sept collines de Rome. C’est ici que les Empereurs romains firent construire leurs palais. Ce sont les vestiges de ces édifices que vous pouvez découvrir aujourd’hui. La visite s’effectue en même temps que celle du Forum (les billets d’entrée combinent les deux sites qui ne sont pas clairement délimités entre eux). Notez aussi que depuis le Palatin, vous disposerez d’un beau panorama sur la ville de Rome en contrebas.

Prix & Réservation : voir le billet combiné avec le Colisée et les pass (ci-dessus)

  • Panthéon (gratuit – incontournable)

Situé à quelques encablures de la Piazza Navona et de la Fontaine de Trévi, le Panthéon est l’un des monuments incontournables de Rome ! Construit au Ier siècle av. J.-C., il est extraordinairement bien conservé. C’était un temple païen à l’origine, avant d’être converti plus tard en basilique (la basilique Santa Maria ad Martyres). Si le Panthéon est célèbre, c’est aussi pour sa remarquable coupole de 43,44 mètres de diamètre, qui forme un véritable « trou » dans le plafond (pas très pratique quand il pleut…) ! Les tombeaux de célèbres personnalités italiennes reposent au Panthéon, parmi lesquelles le peintre Raphaël et le roi Victor-Emmanuel II.

Prix & Réservation en français : accès gratuit – vous pouvez réserver un audioguide pour visiter le Panthéon

  • Thermes de Caracalla (payant)

Les Thermes de Caracalla, situés à proximité du Circus Maximus, étaient pendant l’Empire romain un immense complexe thermal. S’étendant sur 11 hectares, ils pouvaient accueillir jusqu’à 1600 personnes. Les vestiges sont très bien conservés et il est facile d’imaginer à quel point le complexe pouvait être colossal. Il y a peu de queue à l’entrée du site, vous pouvez donc facilement payer vos billets sur place.

  • Circus Maximus (gratuit)

Le Circus Maximum est le plus ancien et le plus grand hippodrome de la Rome antique ! Sa création pourrait dater de 599 av. J.-C. Il pouvait accueillir à l’origine 150 000 spectateurs, avant d’atteindre une capacité de 300 000 personnes ! Essentiellement destiné à accueillir des courses de chars, il était également utilisé pour des spectacles et des processions. Aujourd’hui, il ne reste que quelques vestiges et une immense pelouse, où sont régulièrement organisés des concerts !

Il existe d’autres sites de l’Antiquité que vous pouvez retrouver un peu partout dans Rome, rien qu’en vous baladant. J’en ai listé quelques autres (Via Appia, Colonne de Trajan…) dans les tops N°5 et N°10, ainsi que dans la rubrique “Que faire à Rome ? Autres visites et activités” (voir ci-dessous).

2. Visiter le Vatican : musées, place Saint-Pierre et basilique

  • Gratuit : Place Saint-Pierre & Basilique
  • Payant : Musées du Vatican ($)

Quelles que soient vos croyances, la visite du Vatican une étape incontournable de tout voyage à Rome ! Siège du catholicisme et résidence officielle du Pape, le Vatican est le plus petit état du monde ! Avec la place Saint-Pierre, la  basilique, la Chapelle Sixtine et les somptueuses collections des musées, vous ne risquez pas de vous ennuyer !  Et puis, vous pourrez aussi dire que vous avez visité un pays de plus !

Conseils & Infos pratiques

Le Vatican est un pays fortifié, entièrement entouré par une immense muraille. Située au cœur de Rome, la cité-état a beau être petite par la taille, elle offre aux visiteurs une foule de merveilles à découvrir. Il n’est pas possible de visiter l’intégralité du Vatican, mais les sites accessibles au public (basilique, place Saint-Pierre et musées) valent assurément le détour ! Je vous conseille donc de prévoir toute une journée pour en faire le tour !

  • Les musées du Vatican & la Chapelle Sixtine (payant)

Les musées se situent au coeur du Vatican, à l’intérieur des murailles. Les collections comptent parmi les plus belles et les plus riches au monde. Et si on dit « les » musées c’est bien parce qu’il y en a plusieurs : douze au total, soit 5 galeries et 1400 salles qui s’étendent sur 7 km, rien que ça ! A moins de passer des jours entiers dans ces musées, vous devrez donc malheureusement faire des choix car vous ne pourrez pas tout voir en détail (c’est une bonne excuse pour prévoir d’autres vacances à Rome !). On peut cependant facilement faire le tour des principales collections : Egypte, antiquité, Renaissance… les options ne manquent pas ! Personnellement, j’ai un petit faible pour les « Stanze di Rafaello » (en français, les chambres de Raphaël) et les salles présentant les anciennes cartes du monde.

Je n’ai pas encore fait de visite guidée du Vatican, mais cela me semble être une bonne option pour aller à l’essentiel et voir une sélection des plus belles œuvres des musées sans se perdre ! A vous de décider si vous préférez visiter à votre rythme ou vous faire accompagner pour obtenir plus d’informations. Quoi qu’il en soit, ne manquez pas la célébrissime Chapelle Sixtine. On y est un peu à l’étroit car une meute de touristes s’y presse en permanence, mais vous ne serez pas déçus, elle est à la hauteur de sa réputation !

Sachez que la file d’attente pour accéder aux Musées du Vatican est très longue (j’ai du faire la queue 3h  pour y rentrer !). Je vous recommande donc fortement de ne pas faire la même erreur et d’acheter à l’avance un billet coupe-file. Les entrées s’effectuent alors à des créneaux horaires spécifiques, ne tardez donc pas à réserver car ces créneaux partent vite (plus vous attendrez, moins vous aurez de disponibilités mais attention, il n’est pas possible de réserver plus de deux mois à l’avance). En réservant une visite guidée du Vatican, vous éviterez également les files d’attente.

Prix & Réservation en français : Billet coupe-file Musées du vatican / Billet coupe-file + audioguide / Visite guidée des Musées du Vatican / Visite Guidée VIP
Si votre visite a lieu dans moins de 5 jours : Billet coupe-file en dernière minute (prix + élevé)
 Pass incluant les Musées du Vatican (sites en français) : Omnia Card / Pass Accès Complet

  • Place Saint-Pierre (gratuit)

Conçue au XVIIème siècle par le Bernin, célèbre sculpteur et architecte italien, la Place Saint-Pierre est située devant la basilique Saint-Pierre. C’est là que les fidèles se réunissent lors des cérémonies religieuses célébrées par le Pape. Elle peut en effet accueillir jusqu’à 300 000 personnes à la fois !

Pour pleinement prendre la mesure de cette gigantesque place baroque, je vous conseille de vous y rendre en empruntant la Via della Conciliazione depuis le Château Sant’Angelo. Enfin, si vous voulez envoyer des cartes postales avec des timbres originaux, vous pouvez les poster depuis la Poste Vaticane, située sur la Place Saint-Pierre !

  • La Basilique Saint Pierre (gratuit)

La Basilique Saint Pierre n’est pas célèbre pour rien ! Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, il s’agit de la plus grande église catholique au monde. Elle peut en effet accueillir jusqu’à 20 000 fidèles ! La basilique est dédiée à l’apôtre Pierre, qui fut le premier Pape et dont la tombe repose sous le maître-autel. Elle fut construite entre les XVIème et XVIIème siècles par trois des architectes les plus célèbres de leur temps : Bramante, Michel-Ange et Le Bernin.

C’est un haut lieu de pèlerinage où des fidèles se réunissent chaque dimanche pour la cérémonie de l’angélus pontifical. Mais pas besoin d’être religieux pour apprécier la visite de la Basilique Saint-Pierre ! La file d’attente est longue (prévoir au moins 1h), mais le jeu en vaut la chandelle ! L’édifice, immense, est une véritable merveille architecturale. L’accès à la basilique est gratuit mais vous pouvez acheter un billet coupe-file si vous souhaitez gagner du temps (voir ci-dessous). Lors de votre visite, pensez à porter des vêtements qui couvrent vos jambes et vos épaules ou l’accès à la basilique vous sera refusé.

Sachez également qu’il est possible de monter au sommet de la Basilique pour profiter d’une vue magnifique sur la place Saint-Pierre ! L’accès à la coupole est payant et nécessite d’emprunter des escaliers. Il n’est pas possible de réserver à l’avance et il faut obligatoirement faire la queue (on trouve les guichets sur la partie droite de la basilique quand on l’observe depuis la place Saint-Pierre).

Prix & Réservation en français : accès gratuit à la Basilique – pour éviter les longues files d’attente (plusieurs heures), vous pouvez réserver une visite guidée du Vatican (voir ci-dessus) ou un Billet coupe-file Basilique Saint Pierre.
 Pass multi-activités incluant un billet coupe-file pour la basilique (sites en français) :  Omnia Card / Pass Accès Complet

3. Voir la Fontaine de Trevi dans le centre de Rome

  • Gratuit

C’est sans doute la plus célèbre fontaine au monde ! Située au cœur de Rome, sur la place Trevi, la Fontaine de Trevi est l’un des monuments les plus emblématiques de la capitale italienne. Et ce n’est pas Fellini, qui y tourna une scène mythique de La Dolce Vita, qui vous dira le contraire !

Conseils & Infos pratiques

Adossée au Palais Poli, la fontaine fut construite au XVIIème siècle par les architectes Nicola Salvi et Giuseppe Pannini, à la demande du Pape Clément XII. Elle marque l’arrivée de l’aqueduc de l’Aqua Virgo, datant du Ier siècle av. J.-C, qui achemine l’eau d’une source située à une vingtaine de kilomètres de la capitale.

La Fontaine de Trevi, de style baroque, représente l’histoire de l’aqueduc de l’Aqua Virgo. Une gigantesque statue du dieu Neptune au centre est entourée de deux statues de plus petite taille, figurant les allégories de la salubrité et de la prospérité. Des bas-reliefs représentent également Agrippa, le général qui ordonna la construction de l’aqueduc, ainsi qu’une jeune fille qui aurait, selon la légende, découvert la source d’eau alimentant aujourd’hui la statue.

Si la Fontaine de Trevi est absolument magnifique et vaut sans aucun doute le coup d’œil, elle est aussi malheureusement constamment entourée de touristes. Il faudra donc prendre votre mal en patience et votre courage à deux mains pour braver la foule et atteindre la fontaine.

Le petit + : si vous voulez perpétuer la tradition, jetez de la main droite une pièce de monnaie dans la fontaine en lui faisant dos. Selon la légende, vous serez alors assuré de revenir à Rome dans le futur !

4. Visiter les musées de Rome : Galerie Borghèse, Musée du Capitole...

  • Payant ($)

Rome est un véritable paradis sur terre pour les amateurs d’art et d’histoire. Vous y trouverez de nombreux musées, tous riches de collections plus impressionnantes les unes que les autres.

Conseils & Infos pratiques

Voici une petite sélection des plus beaux musées de Rome :

  • Musées du Vatican

Voir Top N° 2 sur les différents sites du Vatican.

  • Galerie Borghèse

Voici un autre de mes gros coups de cœur à Rome ! La Galerie Borghèse a tout pour plaire : un cadre splendide, une merveilleuse architecture et des collections uniques. Elle se trouve dans un magnifique parc arboré qui vaut à lui seul le détour. Je vous conseille de prendre de temps de vous y balader et pourquoi pas d’y faire un petit pique-nique ! Des vendeurs ambulants y vendent sandwichs et boissons. La Galerie en elle-même est située dans une magnifique villa du XVIIème siècle. Vous y découvrirez entre autre d’incroyables sculptures du Bernin, mais aussi des toiles des plus grands maîtres, parmi lesquels Le Caravage, Titien, Raphaël ou encore Rubens.

Attention, la Galerie Borghèse est en permanence prise d’assaut des centaines de visiteurs, alors que sa capacité d’accueil est limitée… Il est donc indispensable de réserver plusieurs jours en avance si vous souhaitez la visiter. Les créneaux de visites disponibles partent vite, et il n’est pas possible d’acheter ses billets sur place, soyez donc prévoyant (il n’est cependant pas possible de réserver plus d’un mois à l’avance).

Prix & réservation en français : Billet Galerie Borghèse (réservation indispensable) / Visite guidée
Si votre visite a lieu dans moins de 5 jours : Billet en dernière minute 
 Pass multi-activités incluant la Galerie Borghèse (sites en français) :
Omnia Card / Roma Pass

  • Musées du Capitole (Capitolini)

Situés dans le quartier de la Rome antique, les Musées du Capitole se trouvent sur la Piazza du Campidoglio, qui fut conçue par Michel-Ange, dans deux palais reliés par une galerie souterraine. Ces musées, créés en 1471, sont les plus anciens du monde. Ils comptent de vastes collections antiques, dont la célèbre statue de la louve ayant recueilli les jumeaux Romulus et Remus. La pinacothèque expose également de superbes toiles de maîtres, dont La Diseuse de bonne aventure et Saint Jean-Baptiste du Caravage.

Prix & réservation en français : Billet Musées du Capitole
 Pass multi-activités incluant les Musées du Capitole (sites en français) : Omnia Card / Roma Pass

  • Museo Nazionale Romano

Les collections du Museo Nazionale Romano sont réparties sur plusieurs sites distincts situés à différents endroits de Rome. Y sont exposées les plus belles pièces de l’antiquité romaine : les sculptures, fresques et autres mosaïques ne pourront que combler les amoureux d’histoire ! Les 4 sites composant le musée sont les suivants :

    • Les Thermes de Dioclétien : Pouvant  accueillir jusqu’à 3000 personnes à la fois, les Thermes de Dioclétien étaient les plus grands thermes de toute la Rome antique ! Situés sur la Piazza della Republica, ils abritent aujourd’hui une partie des collections du Museo Nazionale Romano. Ne manquez pas le grand cloître, il est absolument charmant ! Les billets peuvent facilement être achetés sur place.
    • Palazzo Massimo alle Terme : Pour vous rendre au Palazzo Massimo alle Terme, cap au sud de la Piazza della Republica, dans le quartier de l’Esquilin. Le musée frappe surtout pour ses très belles fresques et mosaïques, incroyablement bien conservées. Vous pourrez aussi y découvrir des statues, bijoux et pièces de monnaies antiques.
    • Palazzo Altemps : Située au nord de la Piazza Navona, dans le centre historique, le Palazzo Altemps, datant du XVème siècle, expose une très belle collection de sculptures antiques. Personnellement, j’ai eu un coup de cœur pour la sculpture Galata suicida, plus vraie que nature. Ne manquez pas non plus les très belles fresques datant du XVIème siècle qui recouvre les murs du Palais.
    • Crypta Balbi : C’est le moins connu des quatre sites du musée. A mi-chemin entre la Piazza Venezia et le Campo de’ Fiori, la Crypta Balbi est un site archéologique permettant de découvrir les ruines du Théâtre de Balbus, datant du Ier siècle av. J.-C. Vous y trouverez également une collection de vestiges permettant d’en apprendre plus sur la vie des Romains dans la Rome antique.

Prix & Réservation en français : Billet Musée National Romain (avec audio-guide)
 Pass multi-activités incluant le Musée National Romain (sites en français) : Omnia Card / Roma Pass

  • Musée des gladiateurs : ce charmant petit musée est très peu connu et n’est référencé dans quasiment aucun guide… Pourtant, j’ai trouvé la visite très sympa ! On y présente les différents équipements des gladiateurs de l’époque romaine (casque, armures, armes) et des légionnaires romains. Différents panneaux (en anglais ou italien) expliquent également le déroulement de ces jeux et permettent de faire la différence entre les mythes et la réalité. C’est une visite qui devrait plaire aux enfants !

Prix & Réservation en français : Billet Musée des gladiateurs à Rome

S’il vous reste du temps et que tous ces musées n’ont pas satisfait votre soif d’art et d’histoire, je vous recommande de faire un tour au magnifique Palazzo Pamphilj et au Muzeo Nazionale Etrusco di Villa Giulia.

5. Se balader sur les grandes places de Rome

  • Gratuit : accès aux places
  • Payant : Monument Victor-Emmanuel II ($)

Rome est le paradis des flâneurs ! Pour prendre le pouls de la capitale, rien de tel qu’une balade dans le centre historique, pour aller de places en places. Enfilez vos baskets, c’est parti !

Conseils & Infos pratiques

Pour découvrir au mieux les places de Rome, vous pouvez commencer par la Piazza del Popolo au nord du centre historique, puis descendre petit à petit vers le Sud en passant par la Piazza di Spagna, la Piazza Barberini et la Piazza Venezia. Vous pourrez ensuite remonter au cœur du centre historique et rejoindre la Piazza Navona. Comptez 4 km de balade (lien Google Map) si vous allez droit au but, ou plus si vous en profitez pour vous arrêter et flâner en chemin (ce que je vous conseille).

Les grandes places de Rome sont pour la plupart en bordure de l’ultra-centre. Je vous recommande de ne pas suivre l’itinéraire à la lettre, mais plutôt de rayonner autour. Les places sont un bon fil rouge pour guider votre découverte du centre historique de Rome et vous donner un cap.

Voici en tout cas les places que je vous conseille de ne pas rater :

  • Place Saint-Pierre (Piazza San Pietro)

Voir Top N°2 (Vatican).

  • Place du Peuple (Piazza del Popolo)

C’est la place la plus au nord du centre historique. Immense, elle fut aménagée au XVIème puis modifiée à plusieurs reprises. Ne manquez pas l’obélisque rapportée d’Egypte par Auguste, au centre de la place, et la Porta del Popolo, sculptée par le Bernin, au nord. Vous trouverez aussi sur la place deux belles églises, dont l’Eglise Santa Maria del Popolo.

  • Place d’Espagne (Piazza di Spagna)

Pour vous rendre à la Piazza di Spagna depuis la Piazza del Popolo, vous pouvez emprunter la très commerçante Via del Babuino. La Piazza di Spagna, avec ses grands escaliers menant à la Trinité-des-Monts, est l’un de mes endroits préférés à Rome. C’est aussi un endroit très prisé des Romains pour boire un verre.

  • Place Barberini (Piazza Barberini)

Si la Piazza Barberini, qui n’est pas piétonne, n’a rien d’exceptionnel en soi, elle vaut quand même le détour pour les deux belles fontaines du Bernin que vous y découvrirez. Celle située au centre de la place, représentant le dieu Triton, vaut particulièrement le coup d’œil.

  • Place de Venise (Piazza Venezia) & Terrasse d’observation du Monument à Victor-Emmanuel II

Située au sud de la Piazza Barberini, cette place est célèbre pour son monument dédié à Victor-Emmanuel II (Vittorio Emmanuele II), premier roi d’Italie. Construit entre la fin du XIXème siècle et le début du XXème siècle, cet édifice est l’un des plus imposants de Rome ! Il est possible d’accéder à son sommet pour profiter d’un magnifique panorama sur les alentours, y compris sur le quartier de la Rome antique (accès payant). La vue est particulièrement belle à la tombée de la nuit… A proximité, on peut également observer la colonne de Trajan (voir top n°1).

  • Place du Champs de Fleurs (Campo De’ Fiori)

Pour découvrir le Campo De’Fiori, cap à l’ouest de la Piazza Venezia. Construite au XVème siècle, la place accueille un marché tous les matins, du lundi au samedi. Le soir, c’est aussi un lieu de rendez-vous pour les romains venus boire un verre en soirée.

  • Place Navone (Piazza Navona)

Située au cœur du centre historique, la Piazza Navona est sans conteste l’une des plus belles places de Rome. Bordées de palais baroques, la place regorge de terrasses, de cafés et de restaurants : c’est l’endroit idéal pour une pause bien méritée. C’est aussi le terrain de jeu d’artistes de rue proposant aux touristes de dessiner leur portrait. Prenez le temps d’admirer les fontaines de la place, surtout la Fontana di Nettuno et la Fontana Dei Cuatro Fiumi, qui représente le Nil, le Gange, le Danube et le Rio de la Plata.

6. Découvrir les plus belles églises de Rome

  • Gratuit

Les églises romaines se comptent par centaines ! Pour en avoir visité quelques dizaines, toutes valent le coup d’œil, des petites églises de quartiers aux immenses et fastueuses basiliques. Une seule règle : ne pas se fier aux apparences, car à Rome, la plus simple des églises peut cacher d’incroyables trésors (une toile du Caravage ou de Titien, une statue du Bernin, des mosaïques splendides, et j’en passe !).

Conseils & Infos pratiques

Je ne peux que vous recommander de pousser la porte de toutes les églises que vous croiserez, ne serait-ce que pour y jeter un coup d’œil (les entrées sont gratuites) ! Bien sûr, vous ne pourrez pas faire le tour des centaines d’églises que compte la capitale italienne… Voici donc une petite liste des églises et basiliques dont je vous recommande la visite :

  • Basilique Saint-Pierre (San Pietro in Vaticano)

Pour en savoir plus sur la Basilique Saint-Pierre, faisant partie des quatre basiliques majeure de la capitale, n’hésitez pas à jeter un œil à la rubrique 2. Visiter le Vatican et ses musées.

  • Basilique Sainte-Marie-Majeure (Santa Maria Maggiore)

Construite sur un ancien temple païen au IVème siècle, la Basilique Sainte-Marie-Majeure est la plus grande des églises romaines dédiées à la Vierge Marie. Elle fait, comme la Basilique Saint-Pierre, partie des quatre basiliques majeures de Rome. Cette basilique est notamment célèbre pour son mélange de styles architecturaux assez singulier (paléochrétien, roman, baroque…).

  • Basilique Saint-Jean-de-Latran (San Giovanni in Laterano)

La Basilique Saint-Jean-de-Latran est une autre des quatre basiliques majeures de Rome. Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, c’est la plus ancienne église de Rome (sa construction débute en 320 ap. J.-C.). C’est aussi la cathédrale de la capitale : c’est là qu’officie l’évêque de Rome, qui n’est autre que le Pape.  Ne ratez pas le cloître, qui est particulièrement charmant !

  • Basilique Saint-Paul-Hors-les-Murs (San Paolo fuori le Mura)

Dernière des quatre basiliques majeures de la capitale, la Basilique Saint-Paul-Hors-les-Murs doit son nom à son emplacement en dehors des remparts de Rome. Datant du IVème siècle (mais presque entièrement reconstruite au XIXème siècle à la suite d’un incendie), la basilique abrite encore aujourd’hui la dépouille de Saint Paul. Détrônée par la basilique Saint-Pierre, elle était jusqu’à sa construction la plus grande église du monde. L’intérieur de la basilique est grandiose ! N’oubliez pas de lever les yeux pour admirer le merveilleux plafond à caissons. Le très beau cloître vaut aussi le détour.

  • Eglise Sainte-Marie du Peuple (Santa Maria del Popolo)

Située sur l’immense Piazza del Popolo, l’Eglise Santa Maria del Popolo vaut surtout le coup d’œil pour les magnifiques œuvres d’art qui y sont exposées. Vous pourrez y découvrir la chapelle Chigi dessinée par Raphaël, deux œuvres du Caravage et des sculptures du Bernin.

  • Eglise Saint-Louis-des-Français (San Luigi dei Francesi)

Située au cœur de Rome, à deux pas de la Piazza Navona, l’Eglise Saint-Louis-des-Français fut construite au XVIe siècle en hommage au roi Saint-Louis. C’est une belle église de style baroque où vous pourrez admirez trois beaux tableaux du Caravage (encore lui !).

  • Eglise Saint-Ignace-de-Loyola (Sant’Ignazio di Loyola)

Consacrée à Ignace de Loyola, fondateur de l’ordre Jésuite, l’église Saint-Ignace-de-Loyola se situe elle aussi dans le centre historique de la capitale. C’est surtout à son magnifique plafond peint en trompe l’œil que l’église doit sa renommée !

  • Basilique Saint-Clément-du-Latran (San Clemente al Laterano)

Pour découvrir la Basilique Saint-Clément-du-Latran, cap sur le quartier de la Rome antique. C’est pour sa structure insolite en « millefeuille » que la basilique vaut le détour. En effet, trois édifices s’y superposent : les ruines d’un temple datant de l’Empire romain, une église du Vème siècle ap. J.-C., détruite par les Normands, et une deuxième église construite au XIème siècle.

  • Basilique Saint-Pierre-aux-Liens (San Pietro in Vincoli)

Située à 5 minutes à pied du Colisée,  la Basilique Saint-Pierre-aux-Liens est une preuve de plus que les églises romaines cachent certaines des plus belles œuvres d’art de la capitale italienne. Vous y découvrirez en effet le tombeau du Pape Jules II, sculpté par nul autre que Michel-Ange ! La statue de Moïse ornant le tombeau est d’ailleurs considérée comme l’un des chefs-d’œuvre du sculpteur.

Attention, il est demandé d’avoir les épaules couvertes et de ne pas porter de short/jupe/robe trop court(e) pour pouvoir entrer dans les églises romaines.

7. Visiter le Trastevere et passer une soirée dans ce quartier festif

  • Gratuit : balade dans le quartier
  • Payant : bars & restaurants ($)

Le Trastevere est sans aucun doute mon quartier préféré de Rome ! Loin de la grandeur des sites de la Rome antique et des grandes places du centre historique, le Trastevere est un quartier à taille humaine, pittoresque et coloré. C’est un lieu plein de vie, où touristes et Romains se retrouvent autour d’un verre ou d’un bon dîner.

Conseils & Infos pratiques

Enchevêtrement de ruelles médiévales et de petites places ombragées, le Trastevere ressemble plus à un village qu’au quartier d’une grande capitale. Les bars et trattorias ne manquent pas et vous y trouverez sans aucun doute votre bonheur. Mais le Trastevere a de quoi satisfaire plus que votre estomac ! Je vous conseille de vous y rendre en milieu d’après-midi pour partir à la découverte des merveilles du quartier, avant de vous accorder une pause bien méritée dans l’un de ses nombreux bars.

La petite Piazza di Santa Maria in Trastevere est absolument charmante. Là, ne manquez pas la très belle basilique : c’est l’une des plus anciennes de la capitale italienne. La Basilica di Santa Cecilia in Trastevere et sa superbe fresque de Cavallini vaut aussi le coup d’œil. Si comme moi vous adorez Le Bernin, faite un tour par la Chiesa di San Fransisco D’Assisi A Ripa, où vous découvrirez la statue d’une religieuse en extase. La Villa Farnesina est aussi l’une des étapes incontournables du quartier. Cette très belle demeure du XVIème renferme de magnifiques fresques, dont certaines de Raphaël. Et si vous êtes passionnés d’art, je ne peux que vous conseiller de visiter le Palazzo Corsini : vous pourrez y admirer des œuvres du Caravage, Fra Angelico, Poussin ou encore Van Dyck.

Si vous êtes motivés, je vous recommande de monter au sommet de la colline du Janicule, à laquelle vous pouvez accéder depuis le Trastevere. Le panorama sur Rome est superbe. Et après ces efforts, vous en savourerez d’autant plus un bon repas !

Pour finir, je ne vous conseille aucun bar ou restaurant en particulier, car il y en des dizaines de qualité ! Baladez vous simplement à la tombée de la nuit, et faites votre choix en fonction de l’ambiance, du cachet et du menu qui sauront le plus vous attirer. C’est souvent comme cela qu’on trouve son bonheur !

8. Visiter le Château Saint-Ange à Rome

  • Payant ($)

Témoin de presque 20 siècles d’histoire romaine, le Château Saint-Ange est bien plus qu’un simple château. Tour à tour mausolée, forteresse, prison et palais, le Château Saint-Ange semble avoir eu mille vies et offre un bel aperçu de la tumultueuse histoire de la capitale italienne.

Conseils & Infos pratiques

Au IIème siècle ap. J.-C., l’empereur Hadrien fait construire le Châteaux Saint-Ange pour en faire son mausolée. Le monument est cependant vite détourné de son rôle premier pour devenir un bastion militaire. Au IXème, siècle le château est transformé en prison (où certains papes « séjournent » d’ailleurs), puis il devient la résidence d’aristocrates. Il reprend ensuite son rôle de forteresse et les papes se l’approprient pour en faire un refuge en cas de danger. Ils font alors construire un passage reliant directement le château au Vatican.

L’histoire tumultueuse du Château Saint-Ange en rend la visite passionnante. C’est tout à la fois un mausolée, une forteresse, une prison et un palais ! Alors que certaines parties du château datent de presque 20 siècles et sont extrêmement sobres, d’autres sont décorées de somptueuses fresques et peintures. Ne manquez pas non plus la vue depuis le sommet du château : le panorama est superbe ! Côté réservation, il y a parfois un peu de monde à l’entrée, cela peut donc valoir le coup de réserver un billet coupe-file pour gagner du temps.

En sortant, je vous recommande de faire une petite balade sur le pont Saint-Ange, qui fait face au château. La statue de l’Archange Michel fait plus vraie que nature !

Prix & Réservation en français : Billet coupe-file Château Saint-Ange
 Pass multi-activités incluant le Château Saint-Ange (sites en français) : Omnia Card / Roma Pass

9. Savourer la gastronomie italienne

  • Payant ($)

La gastronomie italienne fait partie intégrante du patrimoine culturel du pays. Il n’y a donc pas qu’au musée qu’on peut se cultiver, mais également en partageant un bon repas dans une trattoria romaine ! Vous vous en rendrez vite compte, la cuisine italienne a bien plus à offrir que les sempiternelles pizzas margheritas et spaghettis à la bolognaise (qui sont, soit dit en passant, bien meilleures en Italie qu’en France) !

Conseils & Infos pratiques

Oubliez tout ce que vous croyez savoir sur la gastronomie italienne ! Elle est bien plus riche et diversifiée que ce à quoi vous vous attendez sûrement. En Italie comme en France, chaque région a ses spécialités et Rome ne fait pas exception !

Au rayon pâtes, les spécialités romaines les plus connues sont :

  • les spaghetti alla carbonara (lardons, œuf et parmesan uniquement… L’habitude française d’ajouter de la crème est pour les italiens une hérésie !),
  • les penne all’arrabbiata (pour les amateurs de piments),
  • les bucatini all’amatriciana (à la joue de porc),
  • les gnocchi alla Romana (à base de semoule, d’œufs, de fromage, de beurre et de noix de muscade),
  • ou encore mes préférées, les spaghetti cacio e pepe (au pecorino et au poivre).

La cuisine romaine a aussi été très influencée par la culture juive. Dans le Ghetto (voir rubrique « Autres sites et activités »), vous pourrez déguster des beignets et des carciofi alla giudia, des artichauts fris. Beaucoup de plats romains sont par ailleurs cuisinés à base d’abats : c’est le cas des trippa alla romana et des pajata (des instestins d’agneaux mijotés). Et la liste des spécialités romaines est encore longue ! La région du Latium, où se trouve Rome, est aussi une région productrice de vin. Si le cœur vous en dit, je vous encourage à vous laisser tenter par un verre !

Côté desserts, je vous invite à goûter les maritozzi (des brioches parfois fourrées à la crème) ou encore la crostata di ricotta (un gâteau à base de ricotta fraiche). Sinon, vous avez toujours l’option simple mais efficace de la glace (gelato en italien), aux parfums aussi savoureux que variés. Giolitti, situé sur la Via Uffici del Vicario vers le Panthéon, est une très bonne adresse.

10. Découvrir les environs de Rome : Villa d'Hadrien, Ostia Antica...

  • Gratuit : Via Appia
  • Payant : villas & Ostia Antica ($)

Si Rome est une ville qui a de quoi vous tenir bien occupés, il serait dommage de ne pas s’aventurer dans les alentours de la capitale, qui ont aussi beaucoup à offrir ! C’est également l’occasion de prendre un bol d’air frais loin du tumulte de la ville.

Conseils & Infos pratiques

Si vous passez plusieurs jours dans la capitale italienne, vous pourriez avoir envie de découvrir les environs de la ville. Les plus beaux sites accessibles à moins d’une heure de Rome sont les suivants :

  • Via Appia Antica (gratuit)

La Via Appia Antica est l’un de mes gros coups de cœur à Rome. Située en bordure de la capitale, au sud de la ville, la Via Appia Antica est un vrai bol d’air frais ! Il s’agit d’une voie pavée construite au IVème siècle. Elle est souvent ignorée des touristes en raison de son éloignement, ce qui rend la visite encore plus agréable. La partie sur laquelle on peut se promener représente en fait une toute petite portion de la Via Appia, longue de près de 500 kilomètres.  La promenade est bucolique et pittoresque à souhait. On y trouve différents sites antiques, dont les catacombes de San Callisto et de Saint-Sébastien. Je ne peux que vous conseiller de visiter les catacombes : c’est une expérience unique. Vous descendrez sous terre à la découverte des cryptes et sépultures qui s’y cachent… Frissons garantis !

Si vous disposez de peu de temps pour découvrir ce joli site, une bonne option peut être de parcourir la Via Appia à vélo. Des tours guidés en français permettent de découvrir les principaux monuments et de visiter les Catacombes.

Prix & Réservation en français : accès gratuit – vous pouvez réserver un tour guidé à vélo de la Via Appia

  • Ostia antica (port de la Rome antique – payant)

Pour découvrir la petite ville de Ostia Antica, cap une trentaine de kilomètres à l’ouest de Rome, à l’embouchure du Tibre. Construit au IVème siècle, Ostia antica, ou Ostie en français, était alors le port de la Rome Antique. A la fin de l’Empire romain, la ville perd son rôle stratégique puis est peu à peu abandonnée au IXème siècle. Le site est très bien conservé et vous pourrez même y discerner les restes de certaines fresques. Vous pouvez acheter vos billet directement sur place, il y a peu de visiteurs en raison de son éloignement du centre de Rome. Vous pouvez facilement vous y rendre en train (départ toutes les heures depuis la station Tiburtina) ou via une excursion tout compris au départ de Rome.

Prix & Réservation en français : Excursion à Ostia Antica au départ de Rome

  • Villa d’Hadrien (payant)

Située à Tivoli, à une trentaine de kilomètres à l’est de Rome, la Villa d’Hadrien (Villa Adriana en italien) est un site archéologique classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Construite au IIème siècle ap. J.-C. pour servir de nouvelle résidence impériale, les plans de la villa furent en partie dessinés par l’Empereur Hadrien lui-même ! Un bus se rend à Tivoli depuis la station Ponte Mammolo. La Villa d’Hadrien est situé un petit peu en dehors de Tivoli : vous pourrez vous y rendre sans problème en bus depuis le centre-ville. Le site, qui s’étend sur 40 hectares, est plutôt bien conservé et agréablement arboré : s’y balader est un véritable plaisir ! C’est selon moi l’un des sites antiques les plus agréables à visiter !

  • Villa d’Este (payant)

Située au centre de Tivoli, la villa est surtout connue pour ses incroyables terrasses et jardins de la Renaissance. Vous pourrez y admirez de magnifiques fontaines, dont la célèbre Fontaine de l’orgue dessinée par Le Bernin, dans laquelle un mécanisme permet à la pression de l’eau de déclencher un orgue savamment dissimulé. La dernière fois que j’y suis allée, j’ai trouvé que l’entretien laissait un peu à désirer (faute de budget ?) mais la Villa d’Este reste selon moi un endroit magique qui vaut sans aucun doute le détour.

Il n’est pas nécessaire de réserver vos billets pour ces deux villas, ils peuvent être achetés sur place (il n’y a quasiment pas de file d’attente). Si vous ne souhaitez pas vous embêter avec le transport, des excursions tout compris sont proposées au départ de Rome pour découvrir la Villa d’Hadrien et la Villa d’Este en quelques heures (uniquement en anglais malheureusement).

Prix & Réservation en français : Excursion à la Villa d’Hadrien et la Villa d’Este au départ de Rome

Que faire à Rome ? Autres sites et activités

En plus des activités présentées dans notre TOP 10, vous cherchez d’autres idées pour savoir que faire Rome ? Voici donc une sélection d’autres activités et sites que vous pourriez visiter :

  • La Villa Médicis : Construite au XVIème siècle, la Villa Médicis abrite depuis 1803 l’Académie de France à Rome. Le billet d’entrée inclut une visite guidée de la villa et de ses jardins (il n’est pas possible de faire la visite sans guide). Il donne également accès aux expositions temporaires des artistes français en résidence.
  • Le Ghetto : Rome compte l’une des plus anciennes communautés juives au monde. Au XVIème siècle, les habitants romains de confession juive se voient confiner dans un quartier de la ville : le Ghetto. Aujourd’hui, le Ghetto est un quartier animé regorgeant de boutiques, d’ateliers d’artisans et de restaurants. Si vous avez le temps, je vous recommande chaudement d’y faire tour !
  • Le quartier de Pigneto : A l’origine un quartier populaire, Pigneto s’est « hipsterisé » à grands pas ces dernières années. Vous y trouverez quantité de bars et de restaurants pour y prendre un verre parmi les Romains, en contemplant les nombreuses œuvres de street-art qui recouvrent les murs.
  • Forum de Trajan : Datant du IIème siècle ap. J.-C., c’est le plus récent des forums impériaux. Ce lieu est surtout célèbre pour la colonne Trajane, haute de 40 mètres et entièrement couverte de bas-reliefs. Si vous ne voulez pas visiter tout le site, sachez que vous pouvez voir gratuitement la colonne depuis la Via dei Fori Imperiali.
  • Faire du shopping : Rome est un petit paradis pour les adeptes de shopping ! Vous trouverez toutes les grandes marques de créateurs dans le centre historique, particulièrement dans les alentours de la Piazza di Spagna. Misez plutôt sur la Via del Corso si vous cherchez des options plus bon marché. Rome regorge aussi d’ateliers d’artisans, notamment dans le quartier de Tridente. Enfin, les épiceries fines disséminées dans la ville ont tout pour satisfaire les palets les plus fins !
  • Gladiator Experience / Ecole de Gladiateurs : Pour ceux qui préfèrent l’action à la contemplation, Gladiator Experience propose de remonter le temps jusqu’à la Rome antique. Au programme : initiation aux techniques de combats des gladiateurs et des soldats romains. Des entraineurs en tenues d’époque apprennent aux visiteurs à tirer à l’arc ou encore à manier l’épée et le javelot ! C’est une activité très sympa si vous recherchez que faire à Rome avec des enfants.  Prix & réservation (site en français) : Billet pour l’école des gladiateurs à Rome

Bons plans pour organiser votre voyage à Rome (réservations, transports...)

 Réserver un logement à Rome : Booking (hôtels) / Airbnb (appartements)
 Réserver des activités touristiques à Rome : Ceetiz (chèques vacances acceptés – prix généralement plus bas) / Tiqets (pour des billets en dernière minute) / Get your Guide (beaucoup d’offres mais de qualités variables)
 Réserver un pass transport (bus touristique) : Tour en bus à arrêts multiples
 Réserver un vol jusqu’à Rome  : Skyscanner
 Réserver un transfert à l’aéroport de Rome : Navette Aéroport Fiumicino >< centre-ville
Réserver une voiture à Rome : Carigami

Autres Tops 10 du site "Que Faire en Voyage"

Pauline
Par Pauline Mise à jour le 15 septembre, 2018
Digne héritière de deux parents voyageurs, j'ai eu la chance de visiter de nombreux pays et de vivre en Irlande pendant un an. J'écris sur ce blog pour y partager mes expériences et mes coups de cœur. N'hésitez pas à me poser toutes vos questions dans les commentaires :).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Franck
Que faire en Voyage,
c'est quoi ?

Sur ce site, nous cherchons à établir le TOP 10 des activités pour chaque grande destination touristique, après les avoir visitées. On ajoute plein de conseils et de photos de nos expériences !

De nouveaux TOPS 10 sont ajoutés régulièrement, alors n'hésitez pas à nous suivre, sur le site ou les réseaux sociaux :).

L'équipe QFEV