Les plus grands sites historiques du monde
Les lieux qui nous ont marqués

Sélection de lieux emouvants où l'on a ressenti le poids de l'histoire

Envie de découvrir des lieux ayant été le théâtre d’événements historiques ? Cet article est fait pour vous ! Nous ne présentons pas ici des monuments, mais bien des endroits témoignant de l’Histoire avec un grand H. En parcourant le monde, nous avons pu en découvrir un certain nombre.

  Nous présentons une sélection de sites importants, marqués par l’Histoire et marquants pour les visiteurs. Ce n’est pas un classement des sites selon leur impact historique. Nous voulons avant tout parler des lieux nous ayant procuré le plus d’émotions en repensant aux événements qui s’y sont passés. Il s’agit principalement de sites assez tristes, dont certaines visites peuvent être éprouvantes. Elle permettent néanmoins de mieux comprendre le monde qui nous entoure. – Par Caro & François

Dans cet article, vous trouverez :

  Nous partageons des expériences et photos authentiques, sans recours aux intelligences artificielles.

Quels sont sites historiques les plus marquants dans le monde ?

Les Plages du Débarquement en Normandie

Les Plages du Débarquement en Normandie font partie des grands sites historiques à voir une fois dans sa vie. Le 6 juin 1944, plus de 156 000 soldats alliés débarquaient sur cinq plages de Normandie pour libérer la France de l’Allemagne nazie. Cet événement influença le cours de la guerre et fut l’un des actes majeurs ayant conduit à la défaite finale de l’Allemagne. Aujourd’hui, les visiteurs peuvent découvrir ces plages ainsi que différents musées, monuments et sites militaires (blockhaus, batteries…). Si cela vous intéresse, nous avons d’ailleurs rédigé un guide très complet sur les plages du débarquement (et sites incontournables).

En tant que normands, nous avons pu visiter à de nombreuses reprises les sites liés au débarquement. Les plages sont redevenues calmes et même touristiques, avec des baigneurs et activités nautiques. En dehors de quelques monuments et ruines de blockhaus, la trace de cet événement s’y efface peu à peu… Mais de nombreux sites dans les alentours témoignent de cette époque. Les musées délivrent de précieuses informations, tandis que la Pointe du Hoc est l’endroit qui représente le mieux la violence des combats (on peut y voir de nombreux blockhaus détruits lors des bombardements). Les lieux les plus marquants restent à nos yeux la plage d’Omaha Beach et les cimetières américains et allemands. Cette plage ayant été la plus meurtrière, on vous conseille de la visiter tôt dans la matinée ou hors-saison. C’est là qu’on ressent le mieux son atmosphère, quand l’étendue de sable apparaît immense et vide. L’autre site vraiment fort et émouvant est le cimetière américain de Colleville, où 9 387 soldats reposent en paix. Ce lieu est d’ailleurs toujours très calme, presque sans aucun bruit. C’est également le cas au cimetière allemand de La Cambe, où reposent 21 222 soldats. Les allées de tombes s’enchaînent presque sans fin, nous donnant une impression de vertige et de tristesse. Difficile d’en ressortir sans se questionner sur l’horreur et l’absurdité de cette guerre.

Le Mur de Berlin, symbole de la Guerre Froide

Tout le monde a déjà entendu parler du Mur de Berlin, symbole de la Guerre Froide entre l’URSS et les USA. Pendant 38 ans, cette construction absurde séparait en deux la ville de Berlin, contrôlée à l’Ouest par les américains, français et britanniques, et à l’Est par les soviétiques. Parsemé de barbelés, de postes militaires et de tours de guets sur 155 km, il était réputé infranchissable. Séparant des familles et des amis, il marquait aussi la différence entre deux modes de vie. Alors que la vie à l’Ouest était plutôt bonne et semblable à celle d’un pays comme la France, les habitants de Berlin-Est vivaient dans des conditions difficiles (restrictions alimentaires, omniprésence de la police avec de nombreuses arrestations, etc.). Le mur finit par tomber le 9 novembre 1989, suivi un an plus tard par la réunification de l’Allemagne puis par la chute de l’URSS en 1991.

La découverte du Mur de Berlin et des différents musées qui lui sont associés nous ont vraiment passionnés. En raison de sa taille, les vestiges du mur sont visibles un peu partout dans la ville. La section qu’on a préférée est celle d’East Side Gallery, avec ses fresques de street art prônant la liberté. On a aussi pu voir de nombreux pans isolés, répartis au hasard des rues et des monuments. Comme la plupart des visiteurs, on a fait un détour par Checkpoint Charlie, un ancien point de passage entre les secteurs américains et soviétiques. Enfin, on a visité deux musées qu’on vous conseille : Panorama Asisi et DDR Museum. Le premier présente une grande illustration du mur durant les années 80. Il permet de mieux comprendre son organisation. Le second s’intéresse à la vie en Allemagne de l’Est. C’est là qu’on a pu voir à quel point les conditions ont pu être difficiles pour les habitants.

La prison S21 et les champs de la mort au Cambodge

La visite de la prison S21 et des Killing Fields au Cambodge est une expérience difficile à vivre. Par devoir de mémoire et en respect pour les générations touchées par cet événement, elle permet de mieux comprendre l’histoire tragique du pays. Dirigés par Pol Pot, les Khmers rouges ont pris le pouvoir au Cambodge le 17 avril 1975. Ils se sont emparés de la capitale Phnom Penh et ont aussitôt instauré un régime communiste radical. Du jour au lendemain, des milliers d’habitants ont été déportés et exclus des villes, avant d’être enfermés puis massacrés. Aussi connue sous le nom de Tuol Sleng, la prison S21 était le centre de détention principal de la capitale. Plus de 15 000 personnes y furent enfermées, la plupart ayant péri suite aux tortures et aux exécutions dans les champs de la mort (Killing Fields). On estime que plus de 2 millions de personnes ont perdu la vie durant cette période, soit un quart de la population cambodgienne à l’époque.

Nous avons visité ces deux sites durant une après-midi qui nous aura profondément touchés. Il est impossible de ressortir indemne face à une telle horreur. Durant la visite de la prison S21, un audioguide explique les conditions absurdes de détention, souvent liées au fait que les prisonniers soient des intellectuels ou des artistes. Sous la torture, la plupart ont fini par avouer des crimes dont ils étaient innocents, avant d’être exécutés. De nombreuses exécutions ont été effectuées de manière inhumaine et que l’on ne décrira pas ici. On a pu le constater lors de la visite du Killing Field Choeung Ek, où des massacres de masses furent commis. On salue le courage de ce beau pays qui se relève peu à peu de cette tragédie.

Bientôt de nouveaux sites historiques !

  … cet article est évolutif et vivant ! Plutôt que de lister dès maintenant les lieux nous ayant le plus marqués, on préfère prendre le temps d’y réfléchir et de compléter cet article petit à petit. Vous trouverez donc régulièrement de nouveaux ajouts .

Voici certains des lieux qui nous ont émus et dont on souhaite vous parler :

  • Différents sites liés à l’Holocauste
  • Le Mémorial du 11 Septembre à New York
  • Le site de Pearl Harbor à Hawaii
  • Le 6th Floor Museum à Dallas, d’où fut tirée la balle ayant tué le président Kennedy

Pour éviter la déprime, on vous parlera également de certains sites plus « joyeux » :

  • Les sites liés à l’Indépendance des Etats-Unis à Philadelphie
  • Les grands sites archéologique dans leur ensemble (Pyramides d’Egypte, temples mayas, etc.)
  • L’Abbaye de Westminster où sont couronnés les rois et reines d’Angleterre

Nos autres guides thématiques (monuments, sites culturels...)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Franck
Que faire en Voyage,
c'est quoi ?

- La sélection des meilleures activités de chaque destination (après les avoir testées)
- Des photos et avis authentiques
- Des bon plans pour économiser
- Des voyageurs passionnés
... et + de 200 articles en ligne !

L'équipe QFEV